Goupi mains rouges

Un film de Jacques Becker

 1943  France  Fiction  Prise de vue réelle  104 mn  Noir & Blanc  Mode de production : Cinéma  VF

 Adapté de : {Goupi mains rouges} de Pierre Véry  Scénario : Jacques Becker, Pierre Véry  Musique originale : Jean Alfaro  Montage : Marguerite Renoir

 Distribution artistique : Fernand Ledoux, Georges Rollin, Blanchette Brunoy, Arthur Devère, Germaine Kerjean

Producteur :
Les Films Minerva (Pas de coordonnées disponibles)
Distributeur :
Gaumont-Pathé Archives (24 rue du Docteur Bauer, 93400 Saint Ouen, Tél : 01 49 48 15 15, Fax : 01 49 48 15 10, Mail : contact@gaumontpathearchives.com)

Les Goupi, au nombre de douze, habitent un coin de Charente. Chacun a un surnom : Il y a Goupi Mes Sous et sa soeur Goupi Tisane qui dirigent la famille. Il y a Goupi la loi (le père), l’Empereur (le patriarche), ou encore Goupi Tonkin, un peu taré depuis qu’il est allé aux colonies. Il y a aussi la jeune Goupi Muguet que l’on veut marier, et Goupi Monsieur que l’on croit directeur d’un grand magasin parisien et dont on attend le retour. Ils vivent de manière clanique, dans un hameau, reclus. Par un jeu d’alliances, ils ont réussi à s’emparer de la quasi-totalité du village. Jusqu’au jour où l’un d’entre eux s’empare du magot que tous convoitent…

L’adaptation du roman de Pierre Véry par Becker est totalement fortuite. Véry, un auteur de roman policier à succès, a vu deux de ses ouvrages adapatés au cinéma et y rencontrer une estime certaine. C’est donc assez naturellement que fut prévue la transposition cinématographique de Goupi mains rouges. Becker qui avait lu et apprécié le roman eut vent du projet et se porta immédiatement candidat. Il reprit entièrement le script et le remania selon sa propre sensibilité. Le clan des Goupi est décrit à travers une minutieuse étude de moeurs paysannes où chacun des personnages est finement dépeint et interprété par de belles performances d’acteurs.

Si Goupi mains rouges, par son sujet, le monde paysan, est un film spécifiquement français qui fait directement écho à la France de Pétain et à sa Révolution nationale, il ne s’agit en aucune façon d’un film pétainiste qui idéaliserait le monde paysan. Bien au contraire, Goupi mains rouges, fait preuve d’un réalisme féroce qui donne du monde paysan une image dont on peut se demander si elle correspond vraiment à la réalité.

Film programmé lors des rencontres « Autour du 1er mai » 2007 sur le monde rural

Vous souhaitez organiser une projection non commerciale du film ?

Découvrir les catalogues d’organismes de diffusion spécialisés sur le site d’Autour du 1er mai

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :