Douceur du village (La)

Un film de François Reichenbach

 1964  France  Fiction  Prise de vue réelle  47 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VF

 Musique originale : Michel Legrand  Image : Jean-Marc Ripert, François Reichenbach  Montage : Chris Marker

Producteur :
Les Films de la Pléïade (3, rue Hautefeuille, 75006 Paris, Tel: 01 40 46 97 98, Fax: 01 40 46 89 88, mail : filmsdujeudi@filmsdujeudi.com)
Distributeur :
Les films du Jeudi (3 rue Hautefeuille, 75006 Paris, Tél : 01 40 46 97 98, Fax : 01 40 46 89 88, @ : filmsdujeudi@filmsdujeudi.com)

Á quelques kilomètres du Mans, se situe Loué, type moyen de gros bourg à la fois centre de communications et centre commercial. Ses habitants se réunissent régulièrement autour des foires, comices agricoles et autres fêtes patronales qui animent le lieu. L’instituteur du village, véritable chef d’orchestre de l’harmonie municipale, commente ces petits évènements de la vie rurale dans une série de tableaux drôles ou mélancoliques qui dépeignent avec tendresse la vie d’un village au début des années 60. Leurs chemins se sont croisés souvent.

L’oeuvre du réalisateur de films documentaires, François Reichenbach est immense et souvent méconnue. Au dire des ses amis des « Cahiers du cinéma » il était né avec « une caméra dans l’ oeil ». Il chemina longtemps avec le grand producteur de la Nouvelle Vague, Pierre Braunberger, dont il était le neveu. Grand voyageur, il filma avec un regard acerbe l’Amérique des années 60 et se rendit souvent au Mexique dont il appréciait beaucoup la culture. Ses films sur la musique demeurent de grands moments du cinéma documentaire, qu’il s’agisse de filmer des interprètes de musique classique comme Yehudi Menuhin ou Arthur Rubinstein, le rock ‘n roll, ou les chanteurs Johnny Hallyday ou Barbara.

Film programmé lors des rencontres « Autour du 1er mai » 2007 sur le monde rural

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
Projeté dans le festival :