Assemblée (L’)

Un film de Mariana Otero

 2017  France  Documentaire  Prise de vue réelle  99 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma

 Image : Mariana Otero, Aurélien Lévêque  Son : Aurélien Lévêque, Mariana Otero, Hélène Ducret  Montage : Charlotte Tourres

Producteurs :
Archipel 33 (Archipel 35) (52, rue Charlot, 75003 PARIS, tél : 01 42 72 10 70, fax : 01 42 72 41 12, mail : archipel.info@orange.fr)
Distributeur :
Épicentre films (55 rue de la Mare, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 03 03, @ : info@epicentrefilms.com)

Le 31 mars 2016, place de la République à Paris, naît le mouvement Nuit debout pour lutter contre un projet de réforme du code du travail, la loi El Khomri. Pendant plus de trois mois, des gens venus de tous horizons s’essayent avec passion à l’invention d’une nouvelle forme de démocratie. Comment parler ensemble sans parler d’une seule voix ?

Genèse du film, par la réalisatrice

« Présente comme citoyenne dès les prémisses de Nuit debout, je n’ai pas résisté le 1er avril 2016 – 32 mars selon le calendrier Nuit debout – à prendre une caméra. Il n’y a rien à faire, mon rapport au monde passe par le fait de le filmer. Je ne savais pas ce qui était en train de se passer sur cette place de la République mais je comprenais que c’était extraordinaire et méritait d’être raconté, autrement et indépendamment des médias qui n’en retenaient souvent que le plus spectaculaire. Très vite, j’ai pensé que pour raconter Nuit debout il fallait laisser du temps au temps et venir tous les jours sur la place. Forcément, il n’y aurait pas de projet écrit au préalable, pas de temps de préparation et donc pas de possibilité d’être financé en amont. Il faudrait tout improviser sur une durée indéterminée. Pour moi, habituée à repérer, écrire et préparer, c’était un plongeon dans l’inconnu. Mais j’ai décidé de le tenter et de laisser de côté toutes mes activités pour me consacrer à ce récit.

C’était ma façon de participer et de m’engager. Il faut dire aussi que je retrouvais à Nuit debout une problématique qui m’obsède comme citoyenne et qui fait le cœur de mon cinéma depuis 25 ans : comment construire quelque chose ensemble tout en considérant chacun dans sa singularité ? Comment réinventer le collectif ?

Cette question résonnait de mille manières à Nuit debout. Rapidement j’ai choisi de l’aborder à travers ce qui faisait le cœur battant de ce mouvement, la parole et sa circulation, c’est-à-dire concrètement l’assemblée et la commission qui avait en charge son fonctionnement. Comment parler ensemble sans parler d’une seule voix ? Telle était une des questions de Nuit Debout, telle serait la question du film. »

L’avis de Tënk

« Penser ensemble et se mettre d’accord : c’est le difficile enjeu de cette Assemblée. Les différentes commissions rendent compte de leurs travaux. Les réactions sont encadrées par des gestes codés et la fixation d’un temps de parole. Mais l’Assemblée est-elle une instance de proposition ou de décision souveraine ? Les débats multiplient tensions, impasses et compromis. Comment s’écouter sans se diviser ? Et construire une action malgré les différences ?

En immersion, spectatrice assidue, attentive aux corps, respectant la chronologie, Mariana Otero privilégie ces questions de démocratie participative plutôt que les célébrités présentes. Les Nuits debout apparaissent ainsi comme un espace de réflexion dans le pluralisme plutôt que d’imposition d’une pensée. Rien n’est simple et ce que Mariana Otero extrait de ses 70 heures de rushes raconte simplement un élan complexe qui essaye de se construire : une autre pratique de la politique. » - Olivier Barlet, critique de cinéma et rédacteur pour Africultures

Pour découvrir ce film

À télécharger :
Dossier de presse (PDF - 1,8 Mio)
Vidéo à voir en ligne :
Plus d’informations sur le film :
Plateforme Tënk :

Vous souhaitez organiser une projection non commerciale du film ?

Découvrir les catalogues d’organismes de diffusion spécialisés sur le site d’Autour du 1er mai

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
Dans la sélection filmographique :
Projeté dans le festival :