Colette

Un film de Anthony Giacchino

 2020  États-Unis  Documentaire  25 min  Couleur  Mode de production : Cinéma  VF

 Musique : Nami Melumad  Image : Rose Bush  Son : Marco Barion  Montage : Aaron Matthews

 Participants : Colette Marin-Catherine

Producteur :
Time Travel Unlimited (@ : anthony@timetravelunlimited.com)
Distributeur :
The Guardian (Kings Place, 90 York Way, King’s Cross, N19AG Londres, Royaume-Uni, Tél : 44 20 3353 2836, @ : guardianfilms@guardian.co.uk)

Dans les Hauts-de-France, Lucie Fouble, jeune étudiante, travaille bénévolement à la Coupole d’Helfaut, mémorial de la Seconde Guerre mondiale, et participe à la rédaction du « Livre des 9000 déportés de France à Mittelbau-Dora » destiné à mettre un nom et un visage sur les prisonniers passés par le camp de concentration allemand. Au total, quelque 60 000 personnes y ont été détenues et forcées de travailler pour l’industrie nazie d’armement, y fabriquant jour et nuit les fusées « V2 ». Un prisonnier sur trois décèdera..

Touchée par sa démarche, Colette Marin-Catherine, une ancienne résistante, accepte de la suivre jusqu’au camp de Dora où son frère Jean-Pierre Catherine a trouvé la mort, un mois après y avoir été déporté. Il était âgé de 19 ans. Ce voyage mémoriel, la nonagénaire s’était pourtant toujours refusé de le faire depuis la fin de la guerre, rejetant ce qu’elle considère comme du « tourisme morbide ». Mais le film témoigne de cette puissante et touchante rencontre entre une femme qui a « mis soixante-quinze ans à oublier » et une apprentie historienne qui, au contraire, souhaite « transmettre, pour ne pas oublier le passé ».

« Un voyage intergénérationnel [qui] touche par son extrême simplicité. Une belle et émouvante illustration de la mémoire, couronnée d’un Oscar 2021 mérité. » (A voir à lire)

« Je suis heureuse que ce film ait été primé aux États-Unis, et vu là-bas, alors qu’après la guerre, les Américains ont récupéré [l’ingénieur nazi Werner] Von Braun, spécialiste des V2, pour le faire travailler sur leur programme spatial. Les Américains ont voulu effacer l’histoire du camp de Dora et le passé nazi de Von Braun, et ce film permet d’en reparler. » (Lucie Fouble, AFP)

Pour découvrir ce film

Vidéo :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :