Affiche du film © Agat Films

Affaire de principe (Une)

Un film de Antoine Raimbault

 2023  France  Fiction  Prise de vue réelle  95 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VF

 Scénario : Antoine Raimbault, Marc Syrigas  Image : Steeven Petitteville  Son : Pierre Mertens, Adien Navez, Alek Goose  Montage : Jean-Baptiste Beaudoin  Musique originale : Grégoire Auger

Producteurs :
Distributeur :

Pour une projection non commerciale du film, consulter la page sur les diffuseurs spécialisés

Dernière mise à jour : 11 juin 2024

Bruxelles, 2012. Quand le commissaire à la santé est limogé du jour au lendemain, dans la plus grande opacité, le député européen José Bové et ses assistants parlementaires décident de mener l’enquête. Ils vont alors découvrir un véritable complot menaçant de déstabiliser les instances européennes, jusqu’à leur sommet. Le combat de la démocratie et de l’état de droit face à la puissance grandissante des lobbies. Tiré de faits réels.

Extrait de la note de soutien de la Ligue des droits de l’Homme

« Bruxelles, 2012. Le Parlement européen s’apprête à voter pour le “paquet neutre“, une idée novatrice destinée à “tuer“ le marketing de l’industrie du tabac. La directive portée par le commissaire européen à la santé, John Dalli, permettra, dès sa première année de mise en application, de réduire drastiquement le nombre de fumeurs en Europe. Or celle-ci faillit bien ne jamais voir le jour en raison des manœuvres illicites de l’industrie du tabac […]. Inspiré du réel décrit dans un chapitre de Hold-up à Bruxelles, les lobbies au cœur de l’Europede José Bové et Gilles Luneau (éditions La Découverte, 2015), ce film de fiction et d’action suit la contre-enquête de l’élu, brillamment interprété par le pétillant Bouli Lanners, et de ses assistants parlementaires, incarnés par Thomas VDB et Céleste Brunnquell. […]
On apprécie particulièrement le choix scénaristique du personnage purement fictif de Clémence, stagiaire au Parlement, qui, en jouant un rôle important dans les investigations, porte l’espoir d’une démocratie vivante et combative, un flambeau du progressisme qui se refuse au cynisme et à une résignation qui, dans le film, peut même gagner de vieux militants, dont José Bové lui-même, écrasés par le poids de la machine bruxelloise. Le positionnement de cette stagiaire, avide de tout connaître pour mieux agir, permet simultanément à chacun de tout comprendre, même en ne connaissant rien - ou presque - au fonctionnement du parlement européen, sans que la dimension didactique soit jamais pesante, du fait d’une rythmique soutenue, interne au cadrage et à l’articulation des séquences en phase avec le rythme de l’enquête impliquant une tension émotionnelle quasi constante, génératrice de suspens à la manière de thrillers hitchcockiens.
Une Affaire de Principe porte un message positif pour la défense d’une démocratie vivante, toujours menacée, jamais gagnée, qui a besoin de militantes et militants aux principes chevillés au corps, et pour une santé publique qui doit sans cesse se battre contre les lobbies. »

Pour découvrir ce film

À télécharger :
Dossier de presse (PDF - 2,8 Mio)
Dossier pédagogique (PDF -4,4 Mio)
Vidéo à voir en ligne :
Bande-annonce
Plus d’informations sur le film :
Site officiel du producteur
La Ligue des droits de l’Homme soutient le film : lire la note de soutien

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
L’Europe existe-t-elle ?
Le monde est-il une marchandise ?
Des institutions se livrent