Alice Diop

Films dans la base

Permanence (La)

Pendant un an, Alice Diop a filmé les consultations d’un médecin généraliste intervenant deux fois par semaine et sans rendez-vous auprès de personnes migrantes à l’hôpital Avicenne de Bobigny. Les maux disent la douleur de l’exil et les témoignages déchirants racontent notre époque.

Vers la tendresse

Ce documentaire propose une exploration sensible du sentiment amoureux en «  banlieue  », une errance avec une bande de jeunes de cité, la découverte d’un univers où les corps féminins ne sont plus que des silhouettes fantomatiques et virtuelles.

Mort de Danton (La)

Steve a décidé de devenir acteur. Pendant trois ans, il a suivi l’enseignement délivré au Cours Simon. Steve vit en Seine-Saint-Denis, dans un quartier populaire, il est noir et il rêve de tenir le rôle de Danton…

Sénégalaises et la Sénégauloise (Les)

Alice Diop est née en France, de parents sénégalais. En passant un mois au Sénégal, munie d’une petite caméra, elle filme la vie quotidienne et dresse le portrait de trois femmes de sa famille.

Clichy pour l’exemple

De la cité à l’école, de l’école à la mission locale, en passant par le cabinet du maire, chacun essaie chaque jour de lutter contre les injustices sociales qui empoisonnent toujours un peu plus la vie dans les banlieues. Un an après les émeutes de 2005, ce film tente de sonder les raisons de la colère.

Tour du monde (La)

«  La Rose des vents  » est un immense quartier constitué de plusieurs barres HLM construites en 1973, dans la banlieue nord de Paris. Le visiteur étranger dirait de ce lieu qu’il est lugubre, voire même insalubre. À travers la cage d’escalier d’un immeuble de cette rue, nous nous immergeons d’étage en étage dans les vestiges des habitudes et traditions culturelles de plusieurs familles. Ce périple nous mène du Sri Lanka au Mali en passant par la Turquie et le Congo, sans jamais quitter l’immeuble.