9 jours à Raqqa

Un film de Xavier de Lauzanne

 2021  France  Documentaire  Prise de vue réelle  90 min  Couleur  Mode de production : Cinéma  VOSTF (arabe)

 Scénario : Xavier de Lauzanne  Musique originale : Ibrahim Maalouf  Image : Xavier de Lauzanne  Son : Caroline Florentin  Montage : Jean-Maxime Besset

Producteurs :
Aloest productions (26 rue Paul Bert, 92100 Boulogne Billancourt, Tel. 01 41 31 06 82, Fax. 01 31 41 12 25, fhv@aloest.com)
Echo studio (Tél : 01 49 29 46 00, @ : echo-studio@echo-studio.eu)
Distributeur :
L’Atelier distribution (4 avenue du Général Leclerc,, 92100 Boulogne-Billancourt, Tél : 01 84 19 60 61, @ : contact@latelierdistribution.fr)

Leila Mustapha, 30 ans, ingénieure en génie civil, trois fois major de sa promotion, est la jeune maire de Raqqa, l’ancienne capitale autoproclamée de l’État islamique en Syrie. Plongée dans un monde d’hommes, elle a pour mission de reconstruire sa ville en ruines après la guerre, de réconcilier et d’y instaurer la démocratie. Une mission hors normes. Une écrivaine française traverse l’Irak et la Syrie pour venir à sa rencontre. Dans cette ville encore dangereuse, elle a 9 jours pour vivre avec Leila et découvrir son histoire.

Extraits de la note de soutien de la Ligue des droits de l’Homme

« Mélange d’autorité compétente et de douceur, Leila Mustapha va montrer, au fil de ces 9 jours, à ses hôtes, accompagnés d’une jeune interprète, tout ce qui fait concrètement l’essentiel de sa vie : la reconstruction de Raqqa, détruite à 80% et criblée de milliers de mines, de ses infrastructures (électricité, assainissement des eaux etc.). Ils assistent avec elle à des visites de contrôle des chantiers de la ville : la centrale électrique, l’université, une école, un hôpital, le centre culturel d’une mosquée où a lieu un cours de peinture hors du temps ; ils voient des familles se promener à nouveau sur le rond-point al-Naïm, où Daech exposait les têtes de ses victimes. Leila évoque les problèmes de trafics en tous genres qui apparaissent et qu’il faut traiter. Puis leur itinéraire passera par l‘impressionnant cimetière de Kobané, la visite du camp d’Aïn-Issa (qu’elle a contribué à créer fin 2015) où vivent encore 13000 déplacés, puis d’une unité des forces démocratiques syriennes commandées par une jeune femme kurde. On prend là encore la mesure de l’importance des femmes dans la société syrienne : la libération de Raqqa, dit Leila, s’est faite grâce aux femmes, qui sont plus de 10 000 à présent à travailler dans l’administration ; ce modèle social, qui ne se trouve toutefois que dans le nord et l’est de la Syrie, s’est imposé en réaction à l’oppression qu’elles avaient subie pendant le khalifat. Du reste la devise de Leila Mustapha, qui est également le titre du livre qu’elle vient de co-écrire avec Marine de Tilly, c’est : ‘La femme, la vie, la liberté’. »

Pour découvrir ce film

À télécharger :
Dossier de presse (PDF - 2,9 Mio)
Vidéo à voir en ligne :

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :

Pour aller plus loin

La Ligue des droits de l’Homme soutient le film : lire la note de soutien