Affiche du film © SaNoSi

Imulal. Une terre, des racines et des rêves…

Un film de Nunë Luepack

 2011  France  Documentaire  Prise de vue réelle  59 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VF

 Scénario : Nunë Lunepack, Sylvain Derne  Image : Francis Frenkel  Son : Ivan Broussegoutte, Paul Mesanovic  Montage : Rodolphe Molla, Claire Vandewalle

Producteur :

Pour une projection non commerciale du film, consulter la page sur les diffuseurs spécialisés

Dernière mise à jour : 4 juin 2024

Sylvain Derne, jeune journaliste calédonien, part à la rencontre d’une jeunesse qui s’est volontairement exilée pour étudier. C’est à partir du regard unique de jeunes Calédoniens venus étudier en métropole que ce film esquisse les attentes et les projets qu’ils façonnent pour le futur de leur pays. L’ensemble des réflexions développées anticipe l’échéance de 20142018, période au cours de laquelle doit être proposé un référendum portant sur la possible indépendance de la Nouvelle-Calédonie. Cet horizon à la fois flou et proche conditionne fortement les rapports politiques et culturels entre les diverses communautés du territoire. Qu’en est-il du regard extérieur porté par cette jeunesse calédonienne sur son pays ?

La Nouvelle-Calédonie est un archipel où se côtoient de multiples communautés, garantes d’une identité et d’un héritage forts. Donner la parole à différents représentants, à 18 000 kilomètres de leur environnement d’origine, c’est leur offrir une possibilité d’envisager le devenir et la rencontre de leurs cultures respectives.
Imulal parle d’une construction subtile et complexe, celle d’un grand édifice commun dans lequel tous les habitants de Nouvelle-Calédonie entreraient et trouveraient leur place. Une case au seuil de laquelle chacun ferait vœu d’humilité et de partage, tel que le prescrit la tradition kanak.
Les espoirs qu’incarne le peuple calédonien sont ceux d’une transition pacifique vers un modèle nouveau de société qui saurait emprunter aux différentes communautés qui le composent leur pensée et leur vision du monde, afin d’arriver à négocier un compromis entre toutes les priorités de la vie commune, en respectant la valeur spécifique de chacune de ces communautés.

L’avis de Tënk

« À la fois enquête journalistique et récit introspectif, Imulalnous amène à le rencontre de jeunes étudiants kanak. Le film est rythmé par des allers-retours entre la métropole et la Nouvelle-Calédonie. Au cours des entretiens qui s’enchainent, s’affirme cette identité à laquelle tous sont attachés. Cette “citoyenneté kanak“ révèle un sentiment d’indépendance qui résonne avec force aujourd’hui. » - Pascal Catheland (réalisateur)

Grand Prix de la sélection Pacifique - Nouvelle-Calédonie au festival d’Ânûû-rû âboro de 2012.

Pour découvrir ce film

Vidéo à voir en ligne :
Bande-annonce et film en VOD
Plateforme Tënk :
Voir le film sur Tënk

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
Sois jeune et tais-toi !
Questionner ses origines in Être au monde, vivre avec ses semblables
Apprendre, découvrir, se cultiver
Vivre avec l’ennemi ? Vivre avec l’autre ?
Minorités in Que chacun·e devienne « l’obligé·e du monde »
Le pouvoir politique in Liberté, égalité, fraternité ?
Fil de l’histoire :
Les Kanak : hier, aujourd’hui
Colonisation, décolonisation
Projeté dans le festival :
Anûû-rû âboro - Festival international du cinéma des peuples (Poindimié)