Affiche du film © Imdb

4 empereurs et 1 rossignol, et un ballet perdu (4 keizers en 1 nachtegaal)

Un film de Wilbert Bank

 2002  Pays-Bas  Documentaire d’information ou reportage d’investigation  Prise de vue réelle  52 mn  N&B et Couleur  Mode de production : Cinéma  VOSTF (russe, français, anglais, allemand)

 Musique originale : Igor Stravinsky

 Participants : Alicia Markova, Henri Matisse, Serge Diaghilev, George Balanchine, Igor Stravinsky

Producteurs :
Distributeur :

Pour une projection non commerciale du film, consulter la page sur les diffuseurs spécialisés

Dernière mise à jour : 23 mars 2023

Ce documentaire construit en trois parties nous présente les premières œuvres de grands artistes du XXe siècle. On y voit le compositeur Igor Stravinsky (1882-1971), le chorégraphe George Balanchine (1904-1983), le peintre Henri Matisse (1869-1954) et Serge de Diaghilev (1872-1929), l’inventeur, animateur et directeur de la troupe des Ballets russes.

Inspiré du conte d’Andersen, « Le Chant du Rossignol » a été créé en 1925. Millicent Hodson et Kenneth Archer, deux danseurs anglais, l’ont monté en 1999 avec les Ballets de Monte-Carlo. Alicia Markowa, 92 ans aujourd’hui, fut l’interprête du rôle principal à Monte-Carlo et à Paris, en 1925. Elle avait alors 14 ans. La grande ballerine anglaise se souvient de chaque pas de danse de ce solo du « Rossignol ».

Le film se termine par des entretiens réalisés dans les années 1960 et 1970 : Igor Stravinsky, George Balanchine et sa première femme Tamara Geva, Boris Kochno, le secrétaire particulier de Diaghilev et le compositeur Nicolas Nabokov.

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
Habiter son corps in Être au monde, vivre avec ses semblables
La création artistique sous toutes ses formes
Théâtre in La création artistique sous toutes ses formes
Musique in La création artistique sous toutes ses formes
Fil de l’histoire :
Sur la piste des JO Paris 2024