Part des autres (La)

Un film de Jean-Baptiste Delpias, Olivier Payage

 2019  France  Documentaire d’information/Reportage  Prise de vue réelle  55 mn  Couleur  Mode de production : Auto-production  VF

 Musique originale : Thomas Coletti  Image : Jean-Baptiste Delpias, Robert Genoud, Philippe Chesneau  Son : Olivier Payage  Montage : Jean-Baptiste Delpias, Olivier Payage

Producteurs :
CIVAM (58 rue Regnault, 75013 Paris, Tél : 01 44 88 98 58, @ : contact@civam.org)

En 1960 une promesse a été faite aux femmes et aux hommes de notre pays : celle de les nourrir tous de manière satisfaisante. Cette promesse, le complexe agro-industriel construit pour moderniser l’agriculture ne l’a pas tenue. C’est un double appauvrissement que l’on observe aujourd’hui : celui des producteurs et celui des consommateurs. Plus que jamais l’alimentation, qui est au cœur des échanges humains, possède cette capacité à inclure et à exclure. Elle trace une frontière intolérable entre ceux qui ont le choix et ceux pour qui l’alimentation est source d’angoisse et de honte.

Les pieds dans les champs céréaliers de Quentin ou dans la garrigue de Nathalie, au détour d’une discussion sur la bonne nourriture avec David, dans le quartier de Keredern à Brest ou auprès des bénévoles et dans les files d’attente de l’aide alimentaire, La Part des autres pose le regard sur une multitude de situations vécues qui, réunies, permettent de questionner le système agricole dans son ensemble, jusqu’à imaginer une sécurité sociale de l’alimentation. Il interroge les conditions d’un accès digne pour tous à une alimentation de qualité et durable, tout en donnant à voir les initiatives qui vont dans ce sens.

L’avis du comité de sélection du festival ALIMENTERRE

« Le film traite de la thématique de la précarité alimentaire en France. Il montre bien les rapports entre producteurs et consommateurs et les failles du système alimentaire qui pénalise finalement les deux. Le film expose les inégalités creusées par l’instrumentalisation de l’aide alimentaire par les mécanismes qui entretiennent la faim et les carences. Il est d’autant plus d’actualité que le nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire a explosé pendant la crise sanitaire. Le film permet d’engager des discussions sur les incohérences du système alimentaire, le rôle du consommateur et d’ouvrir le débat sur la création d’une sécurité sociale alimentaire. Il est accessible à tous les publics et peut également être un bon support pour promouvoir un projet alimentaire territorial. »

Un film écrit et réalisé dans le cadre du projet «Accessible» mené par le réseau CIVAM.

Sélection officielle du festival ALIMENTERRE 2022

Pour découvrir ce film

Vidéo à voir en ligne :
Plus d’informations sur le film :

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
Dans la sélection filmographique :
Projeté dans le festival :
Festival AlimenTERRE (France, Europe, Afrique de l’Ouest)

Le film dans la base TESSA (Transition, Économie sociale et solidaire, Alternatives)

Voir la fiche film